... Sous terre

 

Les Explorations sous terres sont des cas à part, véritable passion pour une frange de passionés, les sous terrains ne laissent pas de marbre. Silence, noirceur, histoire, humidité, ce sont les principales caracteristiques de ce monde sous terrains. En voici un petit aperçus ..

 

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

 
L'antique 1664

 

Ces anciennes glaçières, où autrefois était entreposés tous les fûts de Bières sont aujourd'hui enfouies sous une verdure tenace. Seul le froid nous rappel le but et l'utilité de ces sous terrains.

1/4
les catacombes

 

Nul besoin de présenter les catacombes de Paris, ossuaires municipaux, carrières de pierres, les catacombes ont une utilité encore aujourd'hui.

 

Lieux de mystères, véritable monde sous terrain peuplé de gens rompus aux dédales de couloirs et à l'absence de lumières les catacombes acceuillent même des soirées ou 100 à 200 personnes se massent pour des soirées alcolisées sans limites.

 

J'avais déjà reperé l'entrée la plus connus de ce dédale de couloirs et de tunnels grâce à l'ami Billy mais c'est surtout mes colègues d'Accés Interdit qui m'on permis de visiter ce lieux où l'on ne s'aventure pas tout seul...

1/5
Sous terrains du fort


Ces sous terrains, tapissent les sous sols de ce fort qui faisait partie de la grande ceinture lyonnaise de défense.

 

Aujourd'hui sans interêt en matière strategique, ils sont utilisé en partie par les services techniques de la ville et furent un temps utilisés comme champignonnière.

 

Ce fût ma première éxperience de sous terrains, même petit, avec une entrée à faire reculer les moins habitués.

1/6
La ficelle des morts

 

 

Ouverts en 1900, fermé en 1937, cet ancien funiculaire était surnommé la ficelle des morts de part son utilité à transportrer les cerceuils au cimetière de Loyasse à Lyon.

 

Son accés assez inédit a nécessité plusieurs paires de bras et un premier sentiments exitant en y pénétrant ...

1/4
Les Mines P

 

Il existe peu d'informations au sujet de ces anciennes mines, les carrières sous terraines seraient apparement noyées, il ne resterait donc plus que les infrastructurs de surface ..

 

wait and see pour ce lieu qui a aussi servis de camp d'entrainement de la police locale.

Les Sous terrains des deux Vieilles

 

Sous terrains servant aux eaux fluviales, ils datent de l'époque romaine, on croise d'ailleurs certaines parties "d'époque".

Les Arêtes de Poissons

 

Sous Terrains mythique et mysterieux, les plus folles rumeurs accompagnent ces sous terrains.

 

Certains pensent qu'ils étaient reliés à la citadelle Royale, d'autres pensent que les Templiers y entreposait leurs biens, ou bien datant de l'époque romaine, ou servant de catacombes.

 

Bien des mystères qui ne gâchent en rien le plaisir d'arpenter ces couloirs, qui se croisent et se re-croisent. Pratiquer la photo dans ces sous terrains poussiereux est assez compliqué pour un néophyte comme moi. Mais le challenge est motivant.

 

Bonne visite !

La carrière du Père Roulette

 

Sous terre les vestiges de cette ancienne carrière de pierre de ciment dorment dans l'humidité et le noir. Lentement la rouille fait son oeuvre sur les derniers wagons et la montagne se charge de faire tomber petit à petit les vestiges des galeries creusées par l'homme..

 

Bonne visite !

Bunker Gabriel

 

Me voici devant un lieux que je n'avais jamais exploré, un authentique Bunker de la seconde guerre mondiale. Le Bunker Gabriel, construit dans les années 1930 et fermé définitivement au milieux des années 1970. Quelle ambiance de dingue à l'intérieur, après un accès de contorsionniste nous sommes à l'intérieur, l'ambiance y est solennel, le lieux a conservé toutes ses caractéristiques  d'antan, les armes en moins.

 

Nous nous baladons dans les longs couloirs plongés dans le noirs, tantôt des pièces ou des lits rouillent, parfois des salles de machineries complexes, quelques traces d'armements viennent conclurent cette extraordinaires visite.

Bonne visite

Bunker Kronos

 

Le vent fouette nos visages planqués sous nos capuches, nous arpentons le petit sentier qui va au Bunker. L’accès plus que compliqué s'ouvre à nous, après plusieurs heures à nous organiser nous sommes à l'intérieur, nous y passerons plusieurs heures et nous sortirons en pleine nuit.

Construit dans les années 1930, rénové pour la guerre froide puis abandonné dans les années 70, le bunker a été démilitarisé et abandonné.

Les couloirs résonnent encore des nombreux militaires en stationnement, le complexe est très grand, les blocs sont assez espacés pour éviter les bombardements. 

Bonne visite

© 2014 by R.Silvestre

Memoires de Photographies
 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now