Carnet de Route : Jordanie

August 16, 2019

La Jordanie, toute ma génération l'a vue, aperçue lors d'un tournage puis d'un film mythique, Indiana Jones et la dernière croisade. Cette fameuse scène finale qui voit le professeur Jones pénétrer dans un temple en plein désert à la poursuite de vilains nazis eux même à la poursuite du graal. "Seul le pénitent pourra passer", cette série d'énigmes qui les mènera à choisir la coupe d'un charpentier… Bref pour moi c'est mythique. Pour tous ceux qui ne connaîtraient pas le film, pas de panique, vous avez forcément vu la façade du Trésor de Petra à un moment ou un autre, entendu parler de la mer morte, c'est une tendance forte. Pour ceux qui vraiment ne connaissent pas et bien c'est aussi fait pour vous.

 

 

La JORDANIE, 

 

Parlons en un peu du pays, est un pays d'Asie occidentale. Sa capitale est Amman. Son territoire est entouré à l'ouest par la Palestine et Israël, le long du Jourdain et de la mer Morte, au sud par l'Arabie saoudite, à l'est par l'Irak et au nord par la Syrie, avec en outre un accès sur le golfe d'Aqaba, celui-ci communiquant plus au sud avec la mer Rouge. Vous imaginez bien qu'avec de tels pays autour, en guerre qui plus est de manière générale, on pourrait se dire que c'est une folie d'aller la bas. Ne rétrécissez pas votre esprit à ce que vous lisez dans les journaux. La Jordanie reste un pays sûr, où le sentiment d'insécurité ne nous a que très peu traversé l'esprit, les checks points de la Police sont nombreux, il laissent facilement passer les Français, ne sont là que pour assurer une vigilance rassurante.

 

Le coût de la vie, 1 JOD = 1,3€ environ, l'euro est plus fort mais pour 5 JOD vous pouvez largement vous en tirez avec un repas copieux et complet. 10 JOD une nuit d'Hôtel à Amman.

 

Les Jordaniens parlent très bien l'anglais, avec leur accent certes mais ont un très bon niveau, bien supérieur au notre d'ailleurs. Le pays est de confession Musulmane à très large majorité, le seul moment où vous vous en rendrez vraiment compte c'est lors de la prière.

 

Bien sûr c'est un pays plutôt traditionnel avec les femmes, si nous n'avons à aucun moment été dérangé pour une tenue trop courte ou autre, il est important de respecter une forme de respect, en ne se baladant pas de manière trop dénudé, même si encore une fois aucun reproche ne vous sera fait.

 

 

 

Enfin l'alcool est casi introuvable en Jordanie, ici et là vous pouvez trouver un ou deux shop de "liquors", nous avons trouver un seul bar servant de l'alcool à Amman, et encore dans un quartier branché, considéré comme moderne. Oubliez votre bière de fin de journée après une longue marche. Prenez par contre un thé, excellents et très sucrés.

 

Car c'est bien là que la Jordanie se démarque, son hospitalité, nombreux ont été les bédouins à vouloir nous arrêter pour prendre un thé, coutume locale d'hospitalité si votre tête leur revient. Evidemment si vous pouvez acheter quelques chose ensuite tant mieux ! Egalement dans la rue, si au premier abords ils vous abordent en espérant avoir quelque chose à vous vendre une fois que vous leur avez expliquez que vous ne voulez rien, ils vous demande si vous avez besoin d'aide et vous renseigne.

 

 

 

Enfin selon votre programme, munissez vous de votre Jordan Pass, achetez le sur le net et faîtes le valider à votre arrivée. Il comprend votre visa qu'il faudra quoi qu'il en soit payer à l'arrivée mais aussi des entrés gratuites dans de nombreux sites, dont Petra. Au final son achat reste rentable. Il y a des formules pour 1, 2 ou 3 jours sur Petra. 2 jours nous ont suffit sur place.

 

Nous avons loué une voiture pur nos 9 jours sur place, mais une autre forme de voyage est possible. En bus évidemment mais aussi en négociant un taxi touristique sur 9 jours, ce qui parfois au final reviens au même que de louer une voiture. A la différence que vous serez plus inséré dans les coutumes du pays. faites attention à bien valider le type d'essence à mettre.

 

Jour 0 :  Atterrissage en fin de journée, direction l'Hôtel pour la nuit. Attention aux arnaques à l'arrivée avec les faux taxi. Un aller pour Amman ne dois pas dépasser 20 JOD.

 

Jour 1 : 

 

Direction La mer Morte, nous avons prévus deux nuits sur place, ce sera notre partie "farniente" du voyage. Nous quittons Amman après une courte nuit d'arrivée, direction Madaba ville étape. La ville est connue pour ses nombreuses Mosaïques découvertes lors de gigantesques fouilles. La ville entière est un parcours de musée. Le Jordan Pass nous a ouvert pas mal d'endroit à la visite. Attention, les personnes qui vous font visiter spontanément vous demanderont un "tips" en fin de parcours.

 

 

 La ville est citée dans la bible, longée par la voie Romaine principale elle possède de nombreuses église Byzantines.

 

Sur la route avant d'arriver sur les bords de la mer morte vous pouvez aussi vous arrêter sur le site, où Moïse aurait contempler la terre promise, le Mont Nébo. La vue y est spectaculaire et le site abrite une église en hommage au lieu.

 

 

 

Jour 2 : La Mer Morte

 

Nous avons décidé de profiter une journée des plages de la mer morte, de tester cette eau ultra salée ( 27%  de sel ), connue d'ailleurs pour ses bienfaits. Mais c'est une tragédie écologique qui se noue aussi dans cette mer qui est en fait un immense lac. Le Jourdain qui autrefois alimentait ses eaux est aujourd'hui à sec et la mer est utilisé pour la fabrication de la potasse, première ressource du pays en terme industriel. Le niveau baisse d'environ 50 cm par an.

 

Pour accéder aux Hôtels longeant la mer morte, nous avons du passer deux checkpoints assez forts, avec contrôle de la voiture, la frontière avec Israël est proche.

 

 Inutile d'essayer de plonger la teneur en sel vous fait littéralement flotter sans forcer.

 

 

Jour 3 :  Direction Aquaba

 

 

La route pour Aquaba est longue, elle traverse la réserve naturelle de Dana, une longue route au travers de déserts vides pour enfin arriver à la seconde ville du pays.

 

Mais sur la route nous faisons deux haltes

 

La première pour faire le Wadi Mujib et son parcours aquatique dans ses magnifiques gorges.

 

 

Ce Canyon, creusé par des millénaires de ruissèlement d'eau, se jette dans la mer morte, en période sèche l'activité consiste à le remonter jusqu'à un cul de sac, une immense cascade. En période de crue il est impraticable, des torrents d'eaux s'engouffrent dans ces étroites fissures.

 

Le faire demande tout de même une bonne condition physique même si vous êtes suivis tout du long.

 

 

Nous prenons ensuite la direction des montagnes, en direction du château de Machéronte. C'est un site de Jordanie sur lequel se trouvent les restes d'un palais fortifié construit en 102 av JC et maintes fois détruits puis reconstruit. le site fourmille également de cavités, autrefois habitées par les populations locales.

 

 

  De loin la vue sur les monts désertiques avec en contrebas la mer mort y est assez impressionnante.

 

 

Nous y avons aussi croisé les premiers campements de paysans, éleveurs de chèvres, animal limite en plus grand nombre que les jordaniens aux mêmes.

 

 Nous reprenons donc la route pour Aquaba, le long de cette route, nous avons assistés à pas mal de scènes de vie Jordaniennes, du troupeau de Dromadaires traversant la route avec décontraction, au camions surchargés qui dévalent la route à vitesse folle, ou des petites villes/villages, où se côtoient les petites cafés de passage avec les nombreux garages à véhicule rudimentaires.

 

 

Nous passerons la nuit à Aquaba, mais pas plus, l'activité première de la ville reste les bords de la mer rouge, nous avons privilégié de passer plus de temps dans la désert de Wadi Rum et donc de ne pas rester sur les bords de la mer Rouge.

 Où la chaleur est écrasante au passage.

 

Jour 3 : Le Wadi Rum, Désert de légendes

 

Le Wadi Rum ou Wadi Rum est un paysage désertique comportant des canyons, des arches naturelles, des falaises et des grottes, situé au sud de l'Arabah en Jordanie. Il a été inscrit au Patrimoine mondial en 2011 en tant que bien mixte naturel et culturel.  le site a été rendu célèbre par un personnage bien connus Lawrence D'Arabie, soldat britannique déserteur qui livra bataille pour la défense du pays.

 

Notre programme est assez simple, rencontrer notre guide, puis poser nos affaires au camp pour la nuit et enfin arpenter le désert en 4x4 jusqu'au coucher du soleil. Ensuite passer la nuit à observer les étoiles au coin d'un feu bédouins tout en mangeant la nourriture locale. Beau programme me direz vous.

 

Nous quittons le village de Rum en 4x4 direction le camp. Sur la route les paysage s'enchainent, entrecoupés par quelques dromadaires sauvage.

 

 

 

Ce fût la meilleurs partie du voyage, nous avons regretté d'avoir consacré une seule nuit au Wadi Rum, bien que ce soit le coût le plus important ( 3h de 4x4 nous a coûté l'équivalent de 40€ par personne + 1 nuit dans le Camp 10€). Mais quelle moment magique, le désert se livre à nous, immense, paisible et silencieux, le sable Rose du Wadi Rum donne des couleurs exceptionnelles au couché du soleil et l'hospitalité bédouine n'est plus à prouver.

 

Notre Guide Aslim, nous emmènera dans les principaux lieux à découvrir, dans un laps de temps si court. De l'immense dune de sable ou les enfants jouaient, aux gorges où le coran a été gravé, au canyons étroits pour finir face au coucher du soleil.

 

 

 

 

 

 

 

 Une fois le coucher du soleil effectué, nous retournons au camp. Notre guide me laisse même conduire cette immense 4x4 d'un autre âge mais parfaitement en forme pour arpenter les dunes de sables. Sacré expérience.

 

 

 

Le soir le repas nous attend, puis le feu est allumé, nos hôtes nous entrainent dans des petites danses, des musiques locales et le partage du thé jusqu'à très tard. L'occasion aussi d'observer le ciel étoilé, et d'apercevoir à l'œil nu la voie lacté et les multitudes d'étoiles. Sacré nuit …

 

Nous avons bu le meilleurs thé de notre vie ici, ainsi qu'un repas cuit à même le sable, à l'étouffé. Outre la viande de poulet et d'agneau, les Jordaniens mangent beaucoup de légumes cuits et évidemment du Houmous, à base de pos chiche. Le tout dans des pains orientaux.

 

 

 

 

 

 

Jour 4 : Direction Petra

 

Il est temps pour nous de quitter le Wadi Rum, pour nous diriger vers Petra, la cité millénaire des Nabatéens.

 

Sur le route nous décidons d'aller voir un site antique Nabatéen, indiqué sur peu de guide, 

 

Humaiyma est un petite ville bédouine peu visitée mais c'est surtout l'ancienne ville qui est intéressante. Vous quittez la route principale direction les montagnes, ce grand site comporte 27 km d'aqueducs, le Roi Arétas 3 décida de construire une cité à cette endroit en 80 avant JC, comme étape commerciale, mais cela n'a pas fonctionné et en 750 le site fût abandonné. De nombreuses fouilles ont eu lieux sur ce site, mais il a finit par être abandonné aussi par les archéologues. Il n'est absolument pas visité par les touristes et peu de guide en font mention. Une visite un peu spéciale donc. ( Il y a un camp militaire à quelques kilomètres, ne vous étonnez pas des coup de feux)

 

 

 Nous prenons ensuite la route pour le château de Shobak, trônant au centre d'un cadre sauvage, construit en 1115, ce château a été de nombreuses fois attaqués avant de tomber après un siège de 18 mois. Puis les croisées l'occupèrent avant que les locaux ne l'occupent.

 

 

Nous continuons ensuite notre route jusque vers Petra pour passer la nuit.

 

Jour 5 et 6 :  Petra

 

Au Total nous resterons 2 nuits à Petra.

 

C'est une cité nabatéenne située au sud de l'actuelle Jordanie. C'est le pôle touristique majeur de ce pays et l'un des 7 nouvelles merveilles du monde selon un sondage récent. Ce site est immense.

 

 

 

Créée dans l'Antiquité, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C., elle a été la plus importante cité des routes commerciales de la région, les changements politiques, commerciales et les nombreux séisme de la région l'a rendront déserte au 7eme siècle. Longtemps le site restera caché, seule les bédouins locaux l'occuperont jusqu'à qu'en 1812 l'explorateur britannique Burckhardt l'a découvre et l'a fasse découvrir au monde occidental.

 

Les nombreux bâtiments actuels, pour la plupart des tombes magistrales ont été façonnés à même la roche. Le plus célèbre d'entre eux, le Trésor est connus pour avoir été le décor de nombreux films, dont Indiana Jones.

 

 

 

Vous pénétrez dans la cité par le Siq, un immense corridor creusé dans la roche par des millénaires de ruissèlement et de tremblement de terres. ici les couleurs des roches se mélangent aux rayons du soleil. pour enfin aboutir au trésor.

 

Le trésor ou Khazneh est sans aucun doute la sépulture d'un Roi ou d'une reine, les archéologues ne sont pas encore tous d'accord sur le sujet. Les fouilles continuent d'ailleurs encore, une nécropole a été découverte sous le site. Ses secrets sont loin d'avoir été encore dévoilés.

 

 

 

 

Nous avons emprunté le premier jour l'itinéraire qui mène au site des sacrifices puis vous emmène dans des petits chemins rocailleux ou peu de touristes se baladent. Vous passez devant des tombes majestueuses, taillées dans la roche, certaines en piteuses état, d'autres encore bien préservées. C'est un voyage dans le temps que vous effectuez à Petra. Nous avons aussi croisé de nombreux Bédouins, qui jalonnent votre parcours, en vous proposant des bijoux locaux, de l'eau ou du thé symbole de leur hospitalité.

 

 Ce parcours débouche vers la grande place principale, là vous apercevez l'immense allée aux colonnes, autrefois artère principale, où trône le temple principale, d'anciennes église Byzantines et au loin les tombes Royales.

 

 

 Nous décidons de nous lancer ensuite dans l'ascension du Monastère de Deir. C'est monument de 45 mètres de largeur et 42 mètres de hauteur qui se trouve sur un plateau situé à quelque 45 minutes de marche du centre de la ville. Construit entre les années 40 et 70 de notre ère, au bout d'une voie processionnelle qui passe par d'autres sanctuaires. L'ascension se mérite, tout le long vous pourrez vous reposer à l'ombre des échoppes Bédouines.

 

 

 

Enfin, le jour déclinant et après plusieurs kilomètres de marche, nous tentons une dernière montée, celle nous menant en dessus du trésor, souvent ignoré des touristes jusqu'à peu. Un bédouin ayant décidé de poser sa tente tout en haut, créant un point d'observation idéal.

 

Sur la route nous avons assisté au couché de soleil, moment magique dans une tente bédouine, où le thé nous a été offert.

 

 

Le tout afin de pouvoir observer cela ...

 

 

Petra By night est un évènement touristique qui n'a aucune vocation ancestrale, très cher payé ( 17 JOD )pour au final juste une jolie vue sur le Trésor illuminé par des nombreuses bougies et avec quelques chants bédouins pour l'ambiance.

 

 

 

Le second jour, nous avons décidé de revenir sur le site pour voir les quelques tombes que nous aurions loupé et nous approcher du théâtre. Construit par les nabatéens il a été agrandis par les Romains et servait de lieux pour les orateurs lors des grandes décisions.

 

 

Enfin nous avons repris notre voiture direction le site moins connus et moins visité de la petite Petra. Un site moins développé mais nettement moins fort quand vous êtes passé avant par Petra.

 

 

 

 

Nous quittons Petra les jambes lourdes, fatigués par plus de 20km de marche par jour mais satisfait d'avoir découvert un site extraordinaire. A l'inverse Petra nous aura aussi donné les mauvais côtés du tourisme ici, des enfants à pied guidant un âne où trône fièrement un touriste étranger. Nul doute que le travail des enfants ne lui a pas posé de soucis tout comme le traitement des animaux loin d'être bon.

 

Si vous êtes bon marcheur vous pouvez voir pas mal de choses en une journée. Dans le cas contraire 2 jours sont utiles. 3 jours c'est si vous souhaitez aller plus loin, par exemple visiter le tombeau supposé d'Aaron, frère de Moïse.

 

 

 

Départ pour Jerash le soir, avec plus de 3h30 de route.

 

Jour 7 : Jerash

 

Nous avons été hebergé chez l'habitant pour cette nuit sur Jerash.

 

Jerash Ou Gerasa est une ville qui faisait partie de la Décapole, une dizaine de cité dont Damas en Syrie faisait partie. Leur but était de contrer l'influence de Petra. La vile actuelle est surtout connue pour son immense site archéologique Romain. Un grand nombre de monuments ont été dégagés et, souvent, reconstitués. L'hippodrome, l'arc d'Hadrien, les théâtres, temples et une immense voie Romaine le compose. Se sont ajoutés avec le temps, des églises Byzantines, dont certaines restent à déterrer.

 

 

 

Nous avons été assez surpris de l'état de certains bâtiments, délaissés, non protégés, les mosaïques se désagrègent au contact du soleil et de la pluie. Il faut compter environ 2h pour faire le tour du site.

 

 

Le contraste de la ville nouvelle avec l'ancienne cité est assez fascinant.

 

 

Nous nous rendons ensuite à Amman, pour finir notre périple. Une fois la voiture de location rendue, direction l'Hôtel, un brin rudimentaire et pas très ..propre. Situé au cœur de la ville basse, là où se concentrent tous les sites de la capitale.

 

Jour 8 et 9 Amman : 

 

Clairement deux nuits sur Amman n'étaient pas nécessaires. C'est pour moi le plus gros point noirs de notre voyage. La ville est bruyante, c'est un incessant flot de klaxons, de voitures, de monde, de commerces de rue. ce qui peut parfois être bucolique et typique se transforme en objet global moins intéressant.

 

Capitale depuis 1921, Amman était autrefois appelée Philadelphia. Elle est composé de multiples populations au fur et à mesure des immigrations, Koweïtiens, Palestiniens, Syriens ou Irakiens. La Jordanie étant une terre d'accueil pour ses voisins en guerre.

 

La basse ville est dominée par la citadelle qui surplombe le théâtre antique et les souks et au loin les nouveaux quartiers d'affaires du Jordan Gate.

 

 

 La ville est construite en empilement, on dirais des légos positionnés les uns sur les autres, à flanc de colline.

 

 

 Le temple d'Hercule.

 

Le nouveau quartier de la Rainbow Street, abrite les nouveaux bars branchés, où se tasse les touristes et les Jordaniens désireux de se changer des quartiers des souks bouillonnants. C'est le seul endroit où nous avons trouvé un bar servant de l'alcool. Le tout dans un bar perché au 3ème étage histoire de ne pas trop se faire voir.

 

 

 

Conclusions

 

Dépaysant, cosmopolite, antique et authentique, voila la Jordanie tel le que je l'ai découverte. Le désert du Wadi Rum restera pour moi un souvenir très fort, ce mélange d'immensité déserte et aride où des gens arrivent à vivre avec peu de choses nous rappelle nos conditions d'occidentales aux moyens bien différents. mais au fond qui est le plus heureux des deux?

 

 

PS : Les chats très nombreux dans le pays, sont plutôt très bien choyés un peu partout sauf à Amman.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Carnet de Route : L'Islande en 2018

May 19, 2018

1/10
Please reload

Posts Récents

April 28, 2019

December 7, 2018

August 12, 2018

Please reload

Archives
Please reload