Carnet de Route : Slovénie 2015

June 30, 2018

Il y a certains pays, accessibles par la route au final assez facilement que nous ignorons un petit peu, attirés certainement avant tout vers ceux "plus touristiques", au final plus communs, que nous voyons passer dans les publications de nos amis.

 

La Slovénie fait partie de ces pays oubliés, moins visités et qui ont peu l'honneur des magasines de voyages. Pourtant le pays ne manque pas d’atouts ...

 

 

 

Quelques sommets enneigés, des longues rivières sauvages, une petite partie de la côte Adriatique aux accents vénitiens et surtout un pays profondément ancré dans la ruralité avec des gens simples, ouverts, parfaitement bilingues. Voila la Slovénie. Hormis la très chic et branchée  Ljubljana, le pays est une vaste terre de forêts et de champs à perte de vue.

 

 

 

 

Slovénie en Pratique

 

La Slovénie reste une nation jeune à l'échelle du continent Européen, mais ancienne à la fois de part son histoire et ses origines millénaires. Le peuple nomade Celte fût comme une bonne partie de l'Europe d'alors, influencé par la puissante Rome antique. Envahie ensuite par les tribus Slave la Slovénie connue une période d'indépendance forte jusqu'au 13 ème siècle puis fût annexée par les Habsbourg qui y restèrent plus de 600 ans. Incorporée à la république Yougoslave ( avec la Croatie et la Serbie)  après la fin de la première guerre mondiale. Dominée par la puissante Serbie, la fin de la seconde guerre mondiale fit éclater la Yougoslavie, après une longue période de troubles, la Slovénie organisa des élections libres en 1990 ce qui provoqua une guerre interne avec son voisin. La Serbie envoya son armée mater la révolution Slovène mais la population et les défenses territoriales Slovènes  repoussèrent les armées ultra équipées de Serbie. La république Slovène fut proclamée en 1991 et coûta la vie à 66 personnes.

 

Les Slovènes sont des gens adorables, fidèles aux pays de l'est, aux pays Slaves, ils restent assez mutiques, peu souriants, surtout dans les campagnes, mais la Slovénie est le pays le plus "cool" que j'ai pu visiter à l'est. Ils restent accessibles, à l'aise en Anglais et disponible pour aider.

 

J'ai particulièrement aimé l'ambiance de vie dans la Capitale. Ville Bohème, où tout est calme, les terrasses des cafés ne désemplissent pas, de nombreux petits piano bars se cachent dans les petites ruelles de la vieilles ville et à côté de cela les enseignes américaines existent tant bien que mal.

 

 

Commençons par La capitale justement, Ljubljana.

 

 

La Capitale, Ljubljana

 

Je suis resté 3 jours dans la capitale, pas forcément que cela nécessite autant de jours mais surtout pour vivre dans cette petite capitale. Ville comptant 65000 étudiants, elle est rythmée par les bars musicaux, les petites échoppes, les terrasses au bord du Petkovskovo Nabrezje et dominée par son château ancestrale en haut du piton rocheux.

 

 

Habitée depuis la période Celte, cette zone nécessite une bonne dose de marche à moins que vous trichiez par le funiculaire (comme moi), le château donne une vue superbe sur toute la ville par temps dégagé.

 

La vieille Ville de Ljubljana, "staro mesto" occupe une petite bande étroite de terre le long du fleuve, elle se compose d'une succession de plusieurs places avec des bâtiments baroques en pagailles mais aussi quelques maisons médiévales bien conservées.

 

 

( La Place de Mestni Trg devant l'hôtel de ville, jour et nuit.)

 

La place de Stari Trg, est le véritable cœur de la vieille ville, avec ses maisons médiévales et les sentiers menant à pied au château.

 

 

Le centre ville plus moderne se situe sur la rive gauche, il abrite les petits magasins, les terrasses et les boutiques modernes.

 

 

 La place de Nvorni Trg et sa sublime fontaine illuminée à la tombée de la nuit. Un vrai spectacle et un coin de retrouvaille pour les jeunes Slovènes.

 

 

 

Le Pont des cordonniers, endroit bien exposé pour observer les façades illuminé sur les bords de la rivière.

 

 

le Triple Pont de  Ljubljana, une merveille d'architecture baroque.

 

 

 Le Parc Tivoli, est un immense parc au cœur de Ljubljana datant de 1813, apprécié des gens de la capitale. Il possède une immense promenade dessiné par l'architecte star de l'apoque, Plecnik.

 

 

 

Nord du Pays : Direction Bled

 

 

 Je quitte la capitale, direction Bled et le nord du pays. Proche de la frontière Autrichienne, Bled est une superbe région, assez touristique en été mais qui recèle de beaux paysage verdoyants et sauvages.

 

Sur la route, je m'arrête dans la petite ville, plutôt village, de Radovljica, ce village a été au carrefour des échanges commerciaux du 14eme siècle, autrefois place forte entourée de puissants remparts et qui a gardé son patrimoine architectural de cité marchande avec sa place principale cœur de tous les échanges.

 

Jour de chance pour moi, ce jour là se déroulait une fête de village assez sympathique autour de jeux organisés sur la place, les petits magasins, librairies ouvertes sur les petites rues pavés et peu de touristes, chose rare étant a seulement 7km de Bled.

 

 

 

Bled

 

 

Je poursuis ma route plus au nord direction Bled. La route est longue et chargée en véhicules, les bouchons se font sentir en approchant du lieu. La route plonge en final en direction du lac.

 

Le lac vert émeraude où trône un îlot avec une petite église impressionne par sa taille, il est dominé par un château médiéval accroché sur sa falaise. Auloin par certains temps au delà des forêts l'on peut apercevoir les Alpes Juliennes. Seul bémol une énorme surpopulation en été, les bords du lac sont bondés de familles, de vélos, de joggeurs qui s'affairent à animer ce petit coin de bout de route.

 

 

Bled est occupé depuis l'âge du fer, le coin fut relativement mis de côté pendant de nombreux siècles. Reconnus surtout pour ses eaux thermales, en 1855 un médecin suisse Arnold Rikli développa le secteur thermale à Bled à l'attention des riches familles suisses, qui fréquentèrent Bled jusqu'à la seconde guerre mondiale. Tito en fit sa résidence d'été. Depuis le tourisme vert se développe à Bled, sur fond de randonnées et d'or Vert.

 

 

 

Le château de Bled  est installé sur un pic à plus de 100m au dessus des eaux du lac. Il a été construit au début du 9ème siècle. c'est aujourd'hui un point de vue superbe sur la vallée mais aussi un musée d'armurerie.

 

 

La Carniole intérieur : Le château de Predjama et les gorges de Rakov Skocjan

 

Je quitte Bled direction Piran, sur ma route j'ai repéré quelques sites à visiter.

 

Le Château de Predjama, enchâssé dans sa falaise, datant de 1202, est le parfait château fort, imprenable et parfait pour combler les rêves des petits garçons. Un pont levis massif qui enjambe une gorge ou réside un puissant torrent, de puissantes herses, des installations de tortures, un donjon humide. Le château est connue en Slovénie pour son illustre occupant. Erasme Lueger était un baron brigand, qui prit fait et cause pour les Hongrois contre les Autrichiens. Ceux ci assiégèrent le château pendant une année, utilisant un passage secret dans la falaise, Erasme tenue en échec les immenses armées Autrichiennes mais fût tué par un boulet de canon lorsqu'il était … aux wc.

 

 

Les gorges de Skocjan s'étendent sur 6 km.

 

 

 

Piran

 

De toutes les villes du littorale Slovène Piran remporte tous les suffrages. Située à la pointe d'une étroite péninsule Piran illumine par sa beauté. Son architecture gothique Vénitienne, sa vieille ville préservée et une des mieux préservées de l'Adriatique. Son nom vient du feu qui était allumé à l'extrême pointe pour guider les navires. Elle fût sous la dominance de Venise pendant 5 siècles et fût l'un des plus gros fournisseurs de sel de Venise, cette période fût la plus faste pour Piran.

 

 

Piran se visite assez rapidement car c'est une petite ville, j'avais choisis de résider dans une chambre d'hôte un peu à l'extérieur, une petite maison où résidait quelques Russes bruyants.

 

Déambuler dans cette ville a été en tout cas mon meilleurs souvenirs, cette ville pittoresque est absolument superbe et mérite un détour pour qui se rend en Croatie, elle possède aussi quelques petites plages, certes restreintes mais sympas.

 

( Vue depuis le clocher de la cathédrale St Georges)

 

 

 

 

 

 

A quelques kilomètres de Piran et de la frontière Croate, se trouvent les Saliniers du parc naturelle de Secovlje. Autrefois bourdonnant d'activité humaines autour de la production de sel, cette zone est entrecoupée de digues, chenaux, bassins et de canaux servant la production de sel Slovène, qui produit encore 2000 tonnes aujourd'hui. Elle possède aussi une riche faune d'oiseaux, avec plus de 200 espèces réparties sur 720 hectares.

 

 

 

 

Petite anecdote avec cette mouette engluée dans un des bassins que j'ai sortie de là et qui m'a remercié avec un coup de bec.

 

 

Conclusion

 

La Slovénie est un pays plus souvent traversé que visité, il recèle pourtant des endroits charmants et pittoresques, qui nécessite un vrai travail de recherche et de curiosité. L’ambiance bohème de Ljubljana, l’or Vert de Bled et du nord du pays, la beauté de Piran et de la côte Adriatique Slovène.

Je n’ai pas pu tout faire et tout visiter en Slovénie, je manquais de temps, ayant partagé mon temps avec une visite en Italie, mais je sais que je reviendrais un jour hors saison pour profiter plus encore de ce petit pays par la taille mais grand par l’histoire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Carnet de Route : L'Islande en 2018

May 19, 2018

1/10
Please reload

Posts Récents

April 28, 2019

December 7, 2018

August 12, 2018

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload